Les arbres et leur utilisation

Chaque arbre est différent et a sa spécificité aussi bien en thérapie que pour réaliser des objets.

 

 

 

 

Les arbres imputrescibles

Les arbres imputrescibles : ils ne brûlent pas. Pourquoi ne sont-ils pas utilisés dans nos forêts?

 

L'aulne: une partie des piliers de la ville de Venise sont en bois d’aulne et les Amérindiens en faisaient des pirogues. Les Celtes en faisaient des boucliers.

 

Le Cyprès pourrait vraiment servir de pare-feu très efficace.

 

Le bois d’acacia est  imputrescible. L’arche de Noé aurait été construite en bois d’acacia. 

Les arbres et la fabrication d'objets

Utilisation de cuillère en bois ou de la planche à découper en bois.

 

Souvent je me suis posée la question de savoir « si c’était bien hygiénique ».

Le bois a une capacité autonettoyante étonnante.

Il est capable après lavage de se débarrasser en 12 heures de pratiquement toutes les bactéries restantes et cela contrairement aux matières comme le plastique.

 

Le noisetier est le meilleur conducteur de l'énergie: il est idéal pour les baguettes de sourcier 

 

L'érable est utilisé pour la fabrication d’instruments de musique à cordes, particulièrement les violons.

 

Le noyer

Le noyer a souvent été utilisé pour la fabrication des meubles vu la qualité de son bois dur et précieux.

Ses feuilles chassent les insectes comme les fourmis, les mouches.

Le brou de noix s’utilise pour teinter le bois et nc le protège également des insectes

 

Le bois du houx  est utile pour réaliser les manches d’outil,

 

Le châtaignier pour des piquets en extérieur,

Le merisier pour des meubles d’intérieur….

Une croix en bois de frêne dans les bateaux protégeait les marins des naufrages.

 

Le bois de bouleau , dans le temps, servait à fabriquer les berceaux  pour les nouveau-nés afin qu’ils puissent avoir un bon départ dans la vie.

Pratiques ancestrales

Il existe des traditions populaires qui ne sont pas toujours respectueuses de la vie de l’arbre.

 

L’arbre à clous :

On touche la partie malade du corps avec le clou et ensuite on l’enfonce dans l’arbre qui est censé absorber le mal.

 

L'arbre à voeux :

Une méthode plus douce est utilisée avec des chiffons. Après avoir mis le chiffon sur la partie malade, on le noue autour d’une branche de l’arbre. 

 

Autrefois dans les campagnes, un arbre était planté à la naissance d’un enfant. Cet arbre protégeait l’enfant et on disait qu’il était même capable de prendre ses maladies jusqu’à mourir pour lui quelques fois.

La vue des arbres: source de guérison et de moins de violence

Dans les pratiques anciennes, on mettait des feuilles d’arbres sous le lit d’un malade pour l’aider à guérir.

Apparemment si on coupe les feuilles d’un arbre, le rayonnement reste encore présent pendant plusieurs semaines, il ne s’agit donc pas d’une superstition.

 

Augmenter les chances de guérison par la nature et les arbres:

Robert Ulrich, professeur, démontre par ses recherches qu’on augmente les chances de guérison en offrant au malade des fleurs ou une plante.

Vu l’interdiction d'amener des fleurs dans certains hôpitaux pour des raisons sanitaires, il a également démontré que de simples photos de la nature peuvent apaiser les douleurs et participer à la guérison des patients.

 Ce même professeur, observe que les malades ont une guérison plus rapide lorsqu’ils ont la possibilité de voir des arbres par leur fenêtre et qu’ils consomment également moins d’antidouleurs.

 

Des études menées à Chicago ont démontré qu’il y a moins de meurtres dans les zones peuplées d’arbres.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Gilles Lemercinier (lundi, 30 mars 2020 23:47)

    Je te conseil le livre : la vie secrète des arbres c'est magique