· 

Le Houx, le Lierre, le Gui et l'Epicea

L’épicéa, c’est notre traditionnel sapin de Noël toujours vert.

Il symbolise la renaissance de la vie lors du solstice d’hiver.

Il est depuis longtemps lié à la nativité.

Dommage que souvent il soit remplacé et que l’on ne sente plus son odeur qui nous libérait de l’encombrement d’un rhume.

Il avait sa raison d’être.

Le houx, symbole de protection décore les maisons au moment des fêtes de fin d’année avec son feuillage et ses boules rouges.

Il symbolise la vie éternelle.

Grâce à ses épines, il y a la réputation de repousser les mauvaises énergies.

Le houx est un grand sage. En effet lorsqu’il est vieux, il n’a plus d’épines sur ces feuilles, juste une épine terminale, comme si avec l’âge, il se rendait compte qu’il n’a plus besoin d’avoir épines.

Le houx donne de l’énergie pour atteindre nos buts, nous aide à calmer notre colère et à nous mettre dans une énergie d’amour.

Le lierre est porteur de vie.

 

Il a traversé toutes les difficultés climatiques depuis l’ère tertiaire.

Il a une superbe force vitale.

On a découvert des lierres de 500 ans. Il peut mesurer jusqu’à 100 m de long et 30 m de haut.

Le gui, la plante des druides, est le symbole d'immortalité, de vigueur et de régénération physique.

Symbole également du renouveau, de bonne santé et de chance.

S'embrasser sous une boule de gui, le 1er janvier, porte bonheur, prospérité et longue vie.

 

Le bouleau, lui n’est pas dans nos maisons.

Cependant il symbolise le commencement dans le calendrier des arbres celtes soit le 24 décembre.

C’est en effet un des premiers arbres à repousser lorsqu’une forêt a été incendiée.

 Cet arbre représente la sagesse, la lumière, la pureté et permet de purifier les toxines de l’organisme. Il crée une atmosphère calme et tranquille idéale pour la méditation dans une énergie douce et légère.

C’est pourquoi, jadis les berceaux étaient faits en bois de bouleau.

Écrire commentaire

Commentaires: 0