· 

Les arbres: le calendrier celte des arbres

Le terme « druide » peut être traduit par « le sage du chêne » ou « celui qui détient le savoir des arbres ».

Les druides étaient en communion parfaite avec les arbres.

Les calendriers établis en fonction des arbres varient en fonction des cycles solaires ou lunaires.

Les calendriers disponibles actuellement ont été reconstitués au 20° siècle.

Les éléments  repris ci-dessous sont issus du calendrier de Robert Graves de 1948.

 Ce calendrier annuel est composé de 13 mois lunaires donc de 28 jours. Chaque mois est associé à un arbre différent en fonction de son rythme biologique. 

Cela nous permet d’établir certains liens et d’affûter notre sensibilité par rapport aux arbres, mois, saison…

 

Le calendrier celte reconstitué par Robert Graves

1. Le bouleau.

Il symbolise le commencement dans le calendrier des arbres celtes soit le 24 décembre.  C’est en effet un des premiers arbres à repousser lorsqu’une forêt a été incendiée.

Cet arbre représente la sagesse, la lumière, la pureté  et permet de purifier les toxines de l’organisme.

Il crée une atmosphère calme et tranquille idéale pour la méditation dans une énergie douce et légère.


2. Le sorbier

Le 21 janvier débute le mois du sorbier. Il représente l’arbre de vie et est le symbole de magie chez les druides. Il donne envie de faire le bien autour de soi, de vivre dans la vérité et dans le dépassement de soi. Il est l’arbre du féminin et de la pureté. Sur chaque baie de sorbier, une petite étoile représente vraisemblablement le symbole de protection en magie. Le sorbier est lié aux merles qui raffolent de ses baies et en alchimie, cet oiseau invite à aller au plus profond de soi-même.


3. Le Frêne

Le 18 février commence le mois du frêne. Le frêne est considéré comme l’arbre des centenaires. En buvant chaque jour des infusions de frêne, on vit plus de 100 ans!. Il dissout l’acide urique et aide à neutraliser un terrain trop acide. Il est donc recommandé pour les rhumatismes, arthrite; il élimine les toxines et permet de fluidifier les émotions.

Dans la mythologie nordique, il est considéré comme l’arbre fondateur de la voûte céleste et prend racine dans la sagesse. Il équilibre toutes les énergies contraires et symbolise la pérennité de la vie que rien ne peut détruire. Associé à Poseidon, chez les Grecs, il est le protecteur des marins. Traditionnellement, une croix en bois de frêne dans les bateaux protégeait les marins des naufrages.

 

 


4. L’aulne

Le 18 mars selon le calendrier celtique, débute le mois de l’aulne. Il est l’arbre du printemps. Il pousse fréquemment en bordure d’eau. Son bois rougit quand on le coupe ce qui a suscité pas mal de légendes. Vu que son bois est imputrescible, une partie des piliers de la ville de Venise sont en bois d’aulne et les Amérindiens en faisaient des pirogues. Les Celtes en faisaient des boucliers : il est l’arbre de protection.


5. Le saule

Le 15 avril, c’est le mois du saule. Il est connu pour être à l’origine de l’aspirine puisque c’est de son écorce qu’on extrait l’acide salicylique. Il est anti-inflammatoire, anti rhumatismal, antidouleur et fébrifuge. 

Le saule, arbre de l’élément aquatique est l’arbre lunaire qui nous ramène à nos intuitions, nos rêves, au pouvoir de notre imaginaire. Il représente la force vitale qui s’auto régénère constamment. Au printemps, le saule fait de petites fleurs jaunes très lumineuses qui font le bonheur des abeilles car ce sont quasi les premières fleurs à butiner après l’hiver. 


6. L’aubépine


Du 13 mai au 9 juin, il s’agit du mois de l’aubépine. Elle a de grandes capacités d’adaptation, régule la tension, traite l’insuffisance cardiaque et apaise l’anxiété l’insomnie.

 

Ses fleurs blanches au parfum d’amande symbolisent la pureté et ses baies rouges symbolisent le cœur. L’aubépine agit sur les émotions et plus particulièrement sur les douleurs de deuil et de séparation. Elle permet de se recentrer et de trouver la paix intérieure.

 

Elle représente la terre et la liaison avec le ciel ; on la trouve en effet fréquemment là où la Vierge est apparue ; c’est la liaison terre-cosmos ; et si la Vierge devait apparaître, elle peut utiliser cette énergie pour se présenter et elle apparaîtrait près de l’aubépine ; à Beauraing elle est apparue près de l’aubépine ; quand dans un endroit, on est conscient de sa fonction, on dit bonjour et La Vierge ne doit pas nécessairement venir se présenter, on se met en relation et on se relie à la boule centrale d’énergie, on envoie de l’énergie  et on en reçoit en retour.

La haie d’aubépine à une autre fonction que l’arbre : en fait, elle sert de bouclier, de protection. On en trouve beaucoup dans les abbayes.

7. Le chêne

C’est le 10 juin le premier jour du mois du chêne selon les Celtes. Il représente la force, la solidité la durabilité. Enraciné très profondément, il est une antenne cosmo-tellurique relié au ciel et à la terre, il permet de capter les messages des dieux selon les druides. 

Le chêne est un arbre d’enseignement et de sagesse, il symbolise la force tranquille. Son énergie calme permet de s’enraciner et d’avoir les pieds sur terre. Avoir quelques glands dans sa poche limite les effets du vieillissement alors que les disposer sur les fenêtres assure une bonne fortune.

 


8. Le houx

Le 8 juillet débute le mois du houx. Il décore les maisons au moment des fêtes de fin d’année avec son feuillage et ses boules rouges.

 Il symbolise la vie éternelle. Grâce à ses épines, il y a la réputation de repousser les mauvaises énergies. C’est un purificateur et un protecteur.

Le houx est un grand sage. En effet lorsqu’il est vieux, il n’a plus d’épines sur ces feuilles, juste une épine terminale comme si avec l’âge, il se rendait compte qu’il n’a plus besoin d’avoir épines. Le houx donne de l’énergie pour atteindre nos buts, nous aide à calmer notre colère et à nous mettre dans une énergie d’amour.


9. Le noisetier

Le 5 août débute le mois du noisetier. Le noisetier est l’arbre de la source, les baguettes de sourcier étant souvent faites en noisetier car c’est le bois qui conduit le mieux l’énergie.

Pour les Celtes, c’est le bois qui relie l’homme à la source au sens large du terme. Il permet l’inspiration des artistes, il est l’arbre de la sagesse et de la clarté mentale.


10. La vigne

Selon le calendrier celtique des arbres, le 2 septembre commence le mois de la vigne C’est la période d’abondance, de récolte du raisin et de la plupart des fruits sauvages : il est nécessaire de remercier la nature. C’est une période de joie et de festivités. Le vin est un breuvage sacré au temps des celtes.


11. Le lierre

Il a traversé toutes les difficultés climatiques depuis l’ère tertiaire. Il a une superbe force vitale. On a découvert des lierres de 500 ans. Il peut mesurer jusqu’à 100 m de long et 30 m de haut.


12. Le tilleul

Le mois du tilleul débute le 28 octobre. Il est bien connu pour le parfum de ses fleurs. 

C’est un arbre de douceur qui symbolise l’amour maternel, la tranquillité et l’apaisement. Il nous enveloppe d’une atmosphère de bienveillance et de compréhension. Il permet d’apaiser les angoisses et les insomnies.


13. Le sureau


Le 25 novembre est le premier jour du mois du sureau. Cet arbre a beaucoup de qualités notamment le sureau noir aux baies noires comestibles. 

C’est l’arbre idéal pour fabriquer les flûtes et autres instruments à vent simple comme les sifflets. On considère souvent le sureau comme l’arbre des fées.

Selon les Celtes, la mère sureau serait même la gardienne de la terre mère. Il est facile à bouturer et sa faculté à faire de nouvelles pousses même une fois coupé est extraordinaire. Il symbolise l’immortalité et l’intemporalité. C’est le dernier arbre du calendrier Celte et il est donc synonyme de reconnaissance et de transition. 

L’If

Il correspond au jour supplémentaire manquant aux 13 mois de 28 jours. Treize mois de 28 jours font 364 jours et il reste un jour attribué à l’if.

L’if est un arbre extrêmement toxique qui a la capacité de se régénérer. Il symbolise l’immortalité et l’intemporalité. Bien que son feuillage soit toujours vert lorsque son tronc pourrit, il reconstitue un tronc interne et ses branches basses sont capables de générer de nouvelles racines.


Les autres arbres

Le baobab

C’est un arbre majeur dans les cultures et les croyances africaines : il est au centre de la vie quotidienne. Il est aussi appelé l’arbre magique car toutes les parties sont utilisées soit pour l’alimentation, soit pour leurs propriétés médicinales. La circonférence de son tronc peut mesurer une trentaine de mètres et il peut vivre de 1000 à 2000 ans.

 


Le Chataîgnier

Il est l’arbre nourricier et consolateur, il symbolise l’équilibre et le recentrage sur soi. L’élixir est recommandé en cas de désespoir total, de sentiment de vide et de solitude et notamment quand on arrive même plus à demander de l’aide.

 

Il est également appelé arbre à pain car il a sauvé la population de la famine grâce à la grande valeur nutritive de ces châtaignes. Il agit sur le système lymphatique, il fait circuler nos énergies, il régule les problèmes de bronches et de circulation. Sainte Hildegarde de Bingen prétendait que celui qui souffre de tristesse reprend des forces et de la gaieté en mangeant des châtaignes crues.

 


L'érable

Emblème du Canada, on fabrique le fameux sirop d’érable avec sa sève. Il redonne du tonus c’est un excellent reconstituant. Le bois d’érable est utilisé pour la fabrication d’instruments de musique à cordes, particulièrement les violons.


L'olivier

Il est le symbole de la paix notamment avec la colombe au rameau d’olivier. Il représente la maternité, la fécondité. C’est un arbre doux, rassurant, à l’énergie calme et qui peut vivre très longtemps.


Le noyer

C’est un arbre majestueux peut vivre jusqu’à 300 ans. La forme de la noix rassemble au cerveau humain et elle contient des Oméga 3 qui effectivement contribuent au bon fonctionnement cérébral.

 

Le noyer a souvent été utilisé pour la fabrication des meubles vu la qualité de son bois dur et précieux. Ses feuilles chassent les insectes comme les fourmis, les mouches. Le brou de noix s’utilise pour teinter le bois et donc le protège également des insectes.

Le figuier

Il est un arbre guérisseur qui apaise et ouvre la conscience à d’autres dimensions lumineuses. C’est l’arbre sous lequel Bouddha a reçu la révélation, l’illumination. Il améliore l’humeur et calme le mental.


Le pommier

Le pommier et son fruit ont toujours été symbole de santé et de vitalité chez les Celtes. La pomme a une action dépurative, elle nettoie le foie et la vésicule biliaire. Le pommier est un arbre de purification dont les fleurs blanches ou roses irradient la lumière.

 

Le mot « pommade » : dans une ancienne recette, on mélangeait le jus de pomme avec de la graisse  pour s’en servir comme cosmétique. Vu le succès, le nom s’est généralisé d’autres recettes. 

 

 


Le cyprès

Le Cyprès pourrait vraiment servir de pare-feu très efficace. Quand il sent arriver les flammes, et qu’il monte en température, il se libère totalement de toutes les matières chimiques inflammables. Ainsi quand l’incendie est là, il n’y a plus rien à brûler et il survit.

 

Le cyprès, l’arbre des cimetières, reste vert toute l’année et il évoque donc la notion de vie éternelle. Il est souvent planté à l’entrée des lieux sacrés. Méditez près du cyprès permet de prendre conscience des cycles de la  vie et de la  mort et de les accepter plus facilement. 


Le buis

Il protège contre tous les maléfices, il augmente les vertus des plantes médicinales, il représente la protection pour les mariés et est utilisé le dimanche des rameaux dans la religion catholique.


L'eucalyptus

Il a une croissance rapide et peut atteindre  40 m. C’est un arbre de purification et il est utilisé pour désinfecter les pièces de la maison en faisant bouillir quelques feuilles dans de l’eau. Il élimine les microbes, agit sur les infections pulmonaires et respiratoires et élimine même les odeurs de tabac dans la maison.


L’épicéa.

Il correspond au solstice d’hiver. C’est notre traditionnel sapin de Noël toujours vert il symbolise la renaissance de la vie lors du solstice d’hiver. Il est depuis longtemps lié à la nativité.

 

L’ajonc.

Il correspond à l’équinoxe de printemps.

C’est un arbuste qui représente les landes bretonnes, il fleurit à partir du mois de novembre. Par ses fleurs jaunes de couleur soleil et au parfum de noix de coco, il est porteur d’espoir et de renouveau. Symboliquement, c’est la fleur de l’hiver, l’espoir au milieu des ténèbres.

 

La bruyère.

Elle correspond au solstice d’été.

 

Le peuplier.

Il correspond à l’équinoxe d’automne. Il vit dans des lieux humides et c’est le bruissement de ses feuilles dans le vent qui résonne comme un véritable langage. Cette mélodie apaise nos pensées et sa présence est rassurante

 

Le genévrier.

Il symbolise la durabilité. Ces baies sont connues pour leurs propriétés antiseptiques. Son bois a des propriétés désinfectantes et purificatrices.

 

Le hêtre.

C’est un arbre de douceur, léger, aérien et il possède une énergie plutôt lunaire et féminine. Il dégage une énergie de compassion, de bienveillance, d’ouverture d’esprit et du cœur. 

C’est un arbre de sagesse qui serait capable de répondre à des questions philosophiques et de nous relier aux livres anciens. Dans certaines langues comme en anglais et en allemand « book »et  « Buch » sont dérivés du mot « hêtre ». Il est donc une source d’inspiration et aide à clarifier nos idées. Il nous invite à plus de tolérance et de compassion et à accueillir les défauts de chacun avec amour.

 

L’orme.

Il redonne le moral, transforme les faiblesses en énergie. Il dissout les maladies psychiques et les émotions négatives.

 

Le chèvrefeuille.

L’élixir floral de chèvrefeuille, aide à vivre plus intensément le moment présent et à remettre du mouvement dans sa vie. Il aide à se libérer des entraves du passé et à progresser vers l’avenir. Le chèvrefeuille des bois est une liane grimpante. Elle symbolise la quête de connaissance, la recherche permanente de la lumière et elle représente d’ailleurs le parcours initiatique des druides.

 

Le pin.

Le pin est un arbre de feu et de lumière, il permet de lâcher prise et de se relaxer. Il purifie l’air. Dans les forêts de pins, il y a très peu de microbes. Il permet de soigner différentes maladies des voies respiratoires, les rhumes, les maux de gorge.

 

L’ivoire végétal.

Il ressemble à s’y méprendre aux véritables ivoires. Il est issu du fruit d’un palmier qui contient du lait sucré qui en durcissant dans la coquille va se transformer en une boule d’ivoire végétal. C’est une alternative au massacre des éléphants.

 

Le marronnier d’Inde.

Il borde souvent les allées. Son fruit est toxique. Il est cependant utilisé en phytothérapie pour les problèmes circulatoires. Une tradition populaire consiste à mettre un marron dans sa poche pour se préserver des rhumatismes.

 

Le merisier.

Le merisier, cerisier sauvage est l’arbre de l’enfance et de la joie de vivre. Méditer sous en merisier apporte fraîcheur gaîeté et réconfort

 

L’acacia.

Le bois d’acacia est  imputrescible. L’arche de Noé aurait été construite en bois d’acacia. Sa symbolique est la résistance aux intempéries et la capacité de faire face aux épreuves de la vie. 

 

 

Le poirier.

Il est le symbole de pureté et de justice. On le plantait fréquemment lors de la naissance d’un enfant. La poire est diurétique. Elle permet de tonifier le corps et de soigner les maladies rhumatismales.

 

Les palmiers.

La famille des palmiers est pleine de ressources pour l’homme.

Le palmier dattier produit des fruits très nourrissants qui réduits en poudre peuvent servir de nourriture aux chameaux. Les feuilles du palmier peuvent atteindre 4 m de long et sont tressées pour faire des paniers, des toitures et des nattes. Cet arbre symbolise l’abondance, la générosité et la plénitude.

 

Le chêne-liège.

Le chêne-liège est extraordinaire par sa production d’écorce qui peut atteindre une épaisseur de 25 cm. Le liège doit être récolté suivant les règles de l’art afin de ne pas blesser l’arbre. Il lui faut une dizaine d’années pour reconstituer son écorce.

 

Le ginkgo biloba

L’arbre aux 1000 écus peut vivre jusqu’à 1000 ans. Il est vénéré en Orient et il est le symbole de la ville de Tokyo. C’est le seul être vivant à avoir résisté à la bombe atomique. Il est donc devenu le symbole de l’espoir et de longévité.

 

Autant savoir

 Pour assurer notre avenir, la protection de la forêt tropicale devrait être une priorité. En effet apparemment seulement 58 % du bois coupé se retrouve sur le marché. Au niveau mondial, environ 1 milliard d’arbres sont replantés chaque année afin de contrebalancer la déforestation mondiale. Cependant pour compenser le nombre d’arbres abattus ces 10 dernières années, il faudrait pouvoir planter 130 millions d’hectares de forêt.

 

 Dans les zones de déforestation, on assiste à un assèchement des sols. Les arbres font venir la pluie. La forêt est un immense réservoir d’eau qu’elle stock en hiver et au début du printemps et qu’elle restitue en été pendant les périodes de sécheresse. Les arbres servent donc de régulation de naturelle du climat.

 

C’est géant, qui dit mieux ! 

Certaines feuilles de nénuphars en Amazonie peuvent atteindre 3 m de diamètre. 

Les feuilles les plus longues sont celles du raphia qui peuvent atteindre 20 m. 

Un vieux châtaignier en Sicile mesurait 57,9 m de circonférence. 

Les baobabs peuvent atteindre une circonférence de  43 m.

 

Ce que les insectes nous démontrent, alors laissons nous inspirer. 

Les fourmis sont intelligentes : elles amènent des boulettes de résine d’épicéa dans leur fourmilière ce qui élimine beaucoup d’agents pathogènes tels que bactéries, champignons et microbes.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0