· 

Wéris et ses lieux énergétiques

Trois éléments forment un ensemble : le dolmen représente l’énergie solaire, les menhirs représentent l’énergie lunaire et le tumulus représente la voûte céleste qui nous protège, qui protège du cosmos. En fait chacun est un cosmos en lui-même.

Aux alentours du dolmen de Wéris, il n’y a aucune habitation : les  chamans à l'époque ont protégé le site de tout élément qui viendrait perturber sa zone par une coupole protectrice.

 

Pour connaître un site, nous devons le visiter aux 4 saisons, alors nous l’avons ressenti avec les différentes énergies propres à chacune des saisons.

 

Le dolmen de Wéris


Le Dolmen représente l’énergie solaire. 

Le site est donc le plus actif à l’heure solaire, en tenant bien sur compte du décalage horaire.

En arrivant sur le site, il faut d’abord observer, situer le nord et/ou le sud, l’est et l’ouest.

L’entrée du dolmen se situe au Nord.

 

Avec la boussole, nous constatons que le nord est légèrement déplacé par rapport à l’entrée du dolmen. En effet, il y a 5000 ans, le nord était à 23° de ce qu’il est actuellement.

 

Les lignes d’énergie qui entrent dans le dolmen sont toujours l’ancien Nord puis elles se recorrigent et prennent la direction du nouveau Nord.

La visite de tout site  idéalement est faite dans le sens solaire c’est-à-dire dans le sens des aiguilles d’une montre.

Au dolmen de Wéris, on entre donc par le côté gauche, le côté Est et on fait le tour.

Il ne faut pas se précipiter : le corps est une antenne et a besoin de se mettre juste au diapason.

Si on suit le circuit pour lequel il a été conçu, le corps capte directement l’énergie et il n’y aura pas de dispersion de l’énergie. Ainsi, on ne perd aucun élément énergétique.

Quelque chose de grand c’est comme le soleil et donc on suit son chemin.

L’ allée réalisée avec deux rangées de pierres nous amène au dolmen. 

Cette allée indique en fait dans quel sens le nord se trouve.

Le dolmen est toujours entouré de quatre arbres, normalement des chênes et à chaque arbre, on mettait une pierre. Quand on voit quatre arbres en pleine campagne, il est très probable qu’il y a un dolmen en dessous.

Ici à Wéris, il manque un chêne et près de l’endroit où il se trouvait il y a une aubépine qui représente la terre.

Les lignes d’énergie se concentrent pour aller vers la route.

Devant l’ouverture du dolmen du côté de la route, deux pierres sont couchées : normalement elles devraient être dressées. Entre ces deux pierres et le dolmen lui-même, il y avait donc un espace où l’on réalisait les rituels.

Au niveau des sensations, à l’ouverture du dolmen, à l’arrière des 2 pierres couchées, nous ne ressentons pas d’énergie : il y a trop d’énergie et donc le corps se protège.

Au pied des deux pierres, à l’avant des 2 pierres, c’est là que nous ressentons le plus d’énergie.

En faisant le tour du dolmen dans le sens des aiguilles d’une montre, à chaque cassure correspond  une faille, donc à une ligne d’énergie.

À la grande ouverture du dolmen du côté de la campagne, nous sentons, le flux d’énergie rentrer dans le dolmen.

Plus loin dans le site du côté de la compagne, nous avons une bordure de pierres, c’est de là que partaient les personnes pour le rituel. Elles partent toujours du côté gauche et nous constatons dans le terrain des lignes renforcées, il devait y avoir des arbustes tout un chemin, style labyrinthe qui nous amenait vers le dolmen.

 

 

Tumulus d'Oppagne


Le tumulus représente l'Univers,le cosmos.

Avec la myriade d'étoiles, on est sous la coupole qui nous protège. Elle protège le soleil, les planètes et tout ce qu'il y a autour: la symbolique sur notre terre ce sont les tumuli.

 

Le lit du Diable

Le lit du diable n’a rien de diabolique , en voici la fonction.

Il s’agit d’une pierre plate légèrement incurvée en son centre.

Aux côtés, par une rainure qui est devenue une fissure actuellement, on récoltait les liquides des corps que l’on incinérait dans un morceau de tronc d’arbre. Ensuite, on y ajoutait les cendres. Ce morceau d’arbre avec les cendres du défunt était enterré en dessous d’une pierre.

En effet, les habitants de Wéris à l’époque, avait une pierre depuis leur naissance qu’il devait amener le plus loin possible à chaque étape de leur vie vers la pierre Haina.

Donc de l’emplacement du lit du diable, nous montons la colline parsemée de pierres de tailles différentes, des petites, des moyennes, des grandes qui nous amènent à la pierre Haina.

 

La Pierre Haîna

La pierre Haïna domine  la vallée, c’est une pierre destinée à l’écoute.

Chaque année cette pierre est blanchie. Si on observe le profil, on reconnaît un visage comme ceux que l’on retrouve à l’île de Pâques.

On peut remarquer, que l’emplacement de l’œil est plus noir que le reste de la pierre.

Écrire commentaire

Commentaires: 0